L'Aide Comptable

Ce forum se veut un espace d’aide aux jeunes comptables et financiers algériens…

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» tableau 9 determination du resultat fiscal
20/4/2014, 1:07 pm par ami_said

» presentation
20/4/2014, 12:42 pm par ami_said

» Assainissement des comptes
24/2/2014, 3:25 pm par sett31000

» PRESENTATION
23/12/2012, 5:28 pm par sett31000

» cotisation CNAS pour un consultant
14/11/2012, 1:48 pm par sett31000

» De l'inflation galopante à l'hyperinflation structurelle ?
5/11/2012, 11:26 pm par sett31000

» Presentation
10/7/2012, 11:18 am par sett31000

» Présentation
7/5/2012, 12:19 pm par Henok

» Dépréciation du dinar algérien
21/3/2012, 11:39 am par sett31000

Annonces google

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Abus de droit :A qui incombe la charge de la preuve ?

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

abdelkrimrighi


Pour charges considérées comme excessives ou comme n ayant pas de relation avec l’activité, vous pouvez faire l’objet d’un redressement fiscal. Ce type de redressement est opéré au motif que ces actes sont jugés par l’administration fiscale comme étant des « actes anormaux de gestion « L’administration fiscale ayant remis ces actes en question,il lui incombe d’en supporter la charge de la preuve en notifiant le redressement dans le cadre de la procédure contradictoire.

Quant au contribuable,il lui revient tout simplement de justifier l’acte tant dans son principe que dans son montant et l’administration ne peut en aucun cas exiger de lui de justifier son utilité car en le faisant, elle s’immiscerait dans sa gestion.

En d’autres termes,il ne lui est pas demandé de fournir « une preuve comptable et complète de l’acte » mais seulement « les premiers éléments « qui seront le point de départ d’un débat contradictoire.

De ce fait, la présentation de la facture est en elle-même suffisante pour que l’acte soit considéré comme acte normal de gestion .Elle constitue donc une présomption de déductibilité de la charge.

En dernière instance, c’est à l’administration fiscale qu’incombe la charge de la preuve de ce qu’elle considère comme » acte anormal de gestion » et ce au moyen de motifs concrets

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum